<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d29144364\x26blogName\x3dThank+God+I+am+French+!\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/\x26vt\x3d-3508966307426110614', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

vendredi, mars 23, 2007

J'ai teste pour vous: le Magma Yoga



Alors, je suis finalement allee tester ce fameux Magma Yoga au club Illoiha.

A l'accueil, on me demande d'acheter deux bouteilles d'eau, on me passe une serviette blanche et on me dit de releguer mon matelas de yoga au vestiaire (c'est le cas de le dire). La serviette fait office de matelas. Ah bon.

Je rentre dans le studio qui est donc compose, je le rappelle, de pierre volcanique. Cette pierre chauffe la salle et pour etre honnete, je ne sais pas a combien de degres, mais c'est bien plus chaud que le yoga bikram dont j'avais l'habitude.

Nous sommes donc 12 filles dans le studio (maximum autorise), chacune avec nos serviettes et nos litres d'eau, qui sa Contrex, qui son eau japonaise (moi).

Avant le cours, les filles attendent le debut allongees sur la pierre chaude.

Puis la prof s'installe et commence le cours.

Bon, heureusement que je maitrise (a peu pres) mon sujet en japonais parce que honnetement, son ton de voix ne devait pas depasser les 20 decibels.

Comme le studio est volontairemennt plonge dans la penombre, ca devient un peu un challenge pour comprendre ce qu'il faut faire.

Heureusement, le cours est simplissime. Nous sommes bien loin du Ashatanga ou autre Power yoga. Ici c'est plus de la relaxation-yoga.

Et ca tombe bien en fait, vu que la chaleur est tellement etouffante (et pourtant, c'est une adepte du mushi atsui qui vous parle) qu'on a vraiment du mal a bouger.

La prof s'arrete toutes les 3 pauses pour que l'on puisse ecluser nos litres d'eau et eponger la transpiration (prevoir imperativement une serviette supplementaire).

Je pense etre sortie du cours allegee de deux kilos d'eau (et de 4500 yen aussi alors que mon coupon precisait "cours a 2100 yen" mais bon, sur le moment, je n'ai pas verifie donc tant pis pour moi)..

Pour etre honnete, la chaleur est tellement intense que bon nombres des filles doivent sortir prendre le frais au bout d'une demi-heure. Apres 50 minutes, je priais interieurement pour que ca s'arrete!

Bref une seance detox sans doute efficace mais un peu trop extreme pour moi, et dont je suis ressortie avec une migraine carabinee (due a la desydratation subite?) ainsi qu' un ventre enoooooooorme a cause des deux litres ingeres en une heure et demie.

Je suis allee me coucher direct. Oui, a 22 heures.

Une experience que je ne renouvellerai donc pas mais rien ne vous empeche d'essayer...

Libellés : , ,

mardi, mars 20, 2007

Depeche Express

Je viens de voir que Mariage Freres est ENFIN trouvable dans le quartier de Shibuya, au sous-sol juste refait a neuf de Seibu apparemment.

Ca vaut le coup d'aller y faire un tour tres vite, vu comment mon the Sakura part vite (une pure tuerie de chez tuerie, si vous avez ca en France aussi, ruez vous dessus!), va falloir renouveller les stocks tres bientot!

Libellés : ,

lundi, mars 19, 2007

The Mango Tree

Une petite review cette fois-ci d'un restaurant Thai, une fois n'est pas coutume. Le Mango Tree.

Situe au 35eme etage de la tour de Marunouchi, l'entree joliement decoree laissait presager les meilleurs auspices.

Je n'ai personnellement pas trouve le decor aussi chouette que je le pensais au depart, le restaurant est certes calme mais la lumiere est un peu too much et le plafond et ses essais de tuyaux arty m'ont laissee de marbre.

Le menu est appreciablement large mais pas non plus sans fin comme dans les restaurants thai plus bas de gamme.

Premier bemol de la soiree: une fois la commande prise, il nous a fallu attendre 40 bonnes minutes (au bas mot) le premier plat.

D'autres petits couacs de commande ont suivi etle temps qu'on commence a manger, on nous annoncait deja le last order!

En revanche, rien a dire sur les quantites: elles sont plus thai que japonaises... au point que je n'ai pas pu manger plus d'un quart de mon deuxieme plat tellement il etait enorme.

Deuxieme bemol neanmoins sur la cuisine: si mes amis avaient l'air relativement rejouis par leurs plats (ou alors ils etaient juste polis), j'ai trouve le mien bien trop gras pour moi.

Heureusement, le dessert qu me faisait un peu peur a largement rattrape la deception precedente.

Addition finale: environ 10,000 yen par personne, pas franchement cher mais dommage que l'addition s'eleve plus avec les etages qu'avec la qualite des mets!

Toutes les infos sur le site du Mango Tree

Libellés : ,

Illoiha, review

Suite a mon article sur le fameux "designer gym", je suis allee les voir ce week-end a Omotesando.

Premiere surprise, c'est a l'endroit occupe precedemment par Lounge O et Orbient, autrement dit, dieu sait que j'en ai deja passe des heures la, mais a l'epoque c'etait un bar et un club, pas un club de sport!

Ca fait bizarre de voir le tout remodele.

A l'accueil, une tres gentille demoiselle me propose une visite, c'est parti:

descente au sous-sol, elle me montre le studio, ses machines flambants neuves, le fameux mur d'escalade (mais moins impressionant en vrai que sur photos, bien sur) et la bonne suprise, le studio de hot yoga qui est vraiment chouette avec son sol en pierre volcanique.

Premiere constatation: un samedi apres-midi, des vestiaires au studio c'est desert.

Je veux bien que ca ait ouvert en decembre, mais je crois que leur politique tarifaire est un chouia exageree.
Je m'explique. La jeune femme me montre ensuite la salle de Pilates avec les belles machines.

L'heure de Pilates, c'est 8,000 yen (avec un prof senior certes mais ouch). Une fois bien sur, les 21,000 yen acquites pour utiliser la salle... et ca, c'est parce qu'il y a en ce moment une campagne speciale ou les droits d'entree sont offerts.
Hum.

Alors, je recapitule.


Bons points:

-locations sympas
-joli decor
-mur d'escalade (anecdotique mais amusant)
-chouette studio de hot yoga avec cours tous les soirs
-pas blinde... c'est le moins qu'on puisse dire

Mauvais points:

-pas de piscine
-pas de sauna/hammam/jacuzzi/ofuro dans les vestiaires
-ils ne gardent pas les affaires d'une fois sur l'autre (je cherche un studio qui m'eviterait de me trimballer mon matelas de yoga a chaque fois).
-pas de cours hormis le yoga
-un de leur studio n'est pas utilise a cause... de la clim assourdissante!!
-tarifs un peu abuses au vu de leurs prestations.

Bref, ce ne sera pas encore pour cette fois-ci mon changement de club mais je vais sans doute tester leur cours de yoga bientot.

Je vous tiens au courant!

Libellés : , ,

PASMO ou comment circuler facile a Tokyo

Je ne sais pas si vous vous souvenez du temps ou pour chaque compagnie de metro il fallait une carte differente.

Voire du temps ou les touristes, fraichement debarques a Tokyo, se voyaient conseiller de compter le nombre des arrets pour savoir combien il leur faudrait payer a la sortie.

Puis Passnet est arrivee et depuis, avec trois cartes nous pouvions a peu pres circuler partout dans Tokyo (en comptant Passnet, Suica et carte de bus).

Aujourd'hui ce temps est revolu.

Plus encore que les tokyoites habitues a trimballer plusieurs cartes (quoique, que celui qui n'a jamais essaye de mettre son Passnet dans un guichet JR par erreur me jette la premiere pierre), ce sont les touristes qui vont apprecier.

Depuis dimanche 18 en effet, Pasmo est arrivee.

Une carte achetee dans le metro (mais notez que vous pouvez aussi utiliser votre Suica avec le meme resultat), trois applications: metro, train et bus (enfin pas TOUS les bus non plus, faudrait pas que ce soit trop simple).

Il suffit de la charger et hop, vous pouvez vous balader librement dans Tokyo.

Et pour les heureux leve-tots du dimanche, il y a meme eu une carte super kawaii edition limitee pour celebrer ce progres.

Je l'aurais bien achetee mais je suis trop flemmarde pour me lever avant 9 heures un dimanche.

En tous cas, le premier que j'entends dire que circuler a Tokyo en transports en commun est complique...

Libellés :

mercredi, mars 14, 2007

Enfin un designer gym!

Merci, merci Jean Snow ... ce blog est vraiment un tresor pour qui n'a pas forcement le temps de faire de la veille 24/24 sur tout ce qui se dit about Tokyo.

Apres nous avoir revele la semaine derniere que le nouveau Midtown allait abriter un "Muji du design" (article plus complet a venir sur Midtown... des que j'ai deux minutes), Jean Snow nous livre la trouvaille de Tokyo Mango, en gros ce que je cherchais depuis des lustres: LE designer gym.

L'Usine de Tokyo en quelque sorte.

A Ebisu ET a Omotesando pour commencer (que rever de mieux ? hihi), de vrais studios dont l'un en pierre (si, si... ), de vraies machines de Pilates (et pas du mat pilates, cours ou je m'endors au bout de deux minutes), un mur d'escalade assez dingue et tres esthetique, (a defaut d'etre efficace?), un spa avec une salle de pierre de lave (comment traduire ca, ca n'existe pas en France, si?) et des vestiaires, douches etc qui ont l'air plutot sympa.

Seul point faible deja repere: ou est la piscine ? le hammam?

Bon, clairement, on ne va pas se le cacher, les prix sont aussi a la hauteur du lieu.

Si je comprends bien, pour utiliser leur gym (sans le spa) il faut compter 21,000 yen de droit d'entree, 5,250 de frais de dossier blabla, puis 13, 650 par mois.

Mais bon, si ca donne droit aux cours aussi, ca vaut sans doute le coup (moi du moins, j'ai bien besoin de ca pour me motiver les soirs d'hiver a aller a la gym) et ca reste largement moins cher que le gym de mamies de mon quartier.

En tous cas, je vais me ruer visiter celui d'Omotesando des que j'ai un peu de temps.

Seule question: mais COMMENT ai-je pu passer a cote si longtemps ? (celui d'Omotesando a ouvert en Decembre, je n'ai donc que 3 mois de retard...oups).
Cette merveille s'appelle Illoiha et tous les details sont la (les photos viennent du meme site)
Et longue vie au blog de Jean Snow...

Libellés : , , , ,

23 parisiennes

Ce mois-ci, toujours dans Madame Figaro Japon (vous allez dire que j'ai des actions mais non, seulement il se trouve que c'est le seul magazine sympa au combini du coin...), un dossier sur 23 parisiennes.

Bien sur, je me suis jetee dessus,

Deja, rien que de savoir quelles sont les nanas (peu connues dans l'ensemble) qui representent "les parisiennes" pour une redac japonaise est amusant- en gros, toutes les PR des groupes de mode-, en plus, j'ai pu y retrouver avec delectation mon idole, Jordane Crantelle (bon j'exagere un peu, je suis pas groupie mais j'aime bien son histoire "contes de fees chanelesque".

Encore plus "paris nostalgie": les dernieres pages du reportage avec les "indispensables" de ces dites parisiennes.

Pas franchement original mais on se rend compte que Mariage et Diptyque n'ont decidemment aucun souci a se faire.

A quand une boutique Diptyque a Tokyo alors, hein ?

Libellés :

Face Hunter bientot a Tokyo?

Face Hunter est cette semaine dans mes pages preferees du ELLE Japon en ligne.
Quelque chose me dit que Yvan a Harajuku, c'est pour bientot...



Libellés : ,

mercredi, mars 07, 2007

Yoga goods

Vous allez trouver que ce blog vire un peu trop a l'idee fixe, mais je me demandais ce week-end ou j'allais bien pouvoir acheter mon prochain sac de yoga.

Et oui, marre de miss Stella dont j'ai fait le tour des collections, idem pour Christy Turlington et Luana (que vous pouvez trouver aux magasins Estnation et Cibone soit dit en passant), et Nike n'a pas assez de choix a mon gout, meme si j'adore ce qu'ils font (un jour, je vous expliquerai comment un an de vie dans la ville de Nike vous abonne une femme a vie a leurs produits).

Renouvellons-nous, me disais-je donc.

Voici quatre boutiques tokyoites (au hasard, au sud ouest de tokyo, ben tiens...) qui proposent des articles qui sortent du lot:

Lulu Lemon Athletica

A cote de shibuya, Lulu Lemon , marque d'origine canadienne, propose de bons produits pour les "vraies".
Comprendre, celles qui n'en ont que faire d'etre plus jolies que leurs voisines de cours et qui veulent aller a l'essentiel.
Seulement autant vous prevenir, l'essentiel a Tokyo, ca reste pas donne.


Yoginis


Beaucoup plus confidentiel et cozy, la boutique Yogini d'Ebisu, recemment ouverte, est bien planquee derriere Garden Place.
L'enseigne ne propose pas exclusivement des articles de yoga mais presque quand meme. Pas un choix dingue mais quelques jolis tops, tres legers, pour cours actifs.





The Closets

A l'oppose de Lulu Lemon, le select shop the Closet propose dans ses boutiques de Daikan Yama et de Aoyama (entres autres) une selection d'articles de yoga plus modeux et parfois... moins adapte au yoga, mais bien amusants.
Si vous etes comme moi et que vous ne resistez pas aux tshirts a messages "Yoga freak" ou autres, si cheesy, allez donc y faire un tour de temps en temps.

Slow Flow

Au meme endroit que le studio dont je vous parlais, Slow flow a egalement une boutique, dont le credo est "biologique, organique".
Total trip bio quoi.
Donc si vous voulez des fringues completement politiquement correctes, ambiance commerce equitable and co, voici l'endroit qu'il vous faut.


Avec ca, plus d'excuses pour secher les cours en ce debut de printemps...
La premiere image est une pub Nike pour qui n'avait pas remarque.

Libellés : , , ,

lundi, mars 05, 2007

Decidemment.

Ce matin, je repere sur la nouvelle assistante PR de ma boite une robe "one piece" comme on dit ici (si quelqu'un a saisit la subtile difference en japonais entre "one piece" et "doressou"- dress - qu'il me le dise), tout a fait a mon gout.

Noire hyper sobre, joli tissu, tombe impec un peu "housse" (copyright Anne So pour les robes housses) mais qui ne vous classe pas illico dans le registre "femme enceinte".

Elle la porte avec des leggings noirs tout simple et des ballerines. Pas de la plus grande originalite mais c'est efficace.

Je m'approche donc pour la questionner, habituee a ce que mes collegues s'approvisionnent aux soldes de presse de nos voisins de bureau, Prada et autres Vuitton, deux tours plus loin.


Et la reponse tombe: Uniqlo. 3000 yen.

Je crois a une blague l'espace d'une seconde mais pas du tout.
Je sais deja ce que je vais faire ce soir moi...

Libellés : , ,

jeudi, mars 01, 2007

Paris, je t'aime

Cinema encore aujourd'hui, puisque, a partir de samedi, nous aurons nous autres tokyoites aussi le droit au fameux "Paris, je t'aime".

Il etait temps quand meme...( si, si, je sais faire autre chose que raler, je vous jure... parfois).

Apparemment, on pourra le voir a Hibiya
Chanter Cine, a Shinjuku (Shinjuku Musashino Kan), et a Ebisu (Yebisu Garden Cinema) ce week end.

Depechez-vous, voila encore des endroits qui vont etre pris d'assaut!

Le site du film

Libellés : ,