<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d29144364\x26blogName\x3dThank+God+I+am+French+!\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/\x26vt\x3d-3508966307426110614', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

mardi, avril 24, 2007

Chocol'Art

Pour ceux qui n'auraient pas encore eu l'occasion de decouvrir Midtown, voici une expo qui vous fera peut-etre changer d'avis.

En effet, du 27 avril au 29 juillet (ca va, vous avez le temps ...) 21_21 Design ouvre ses portes ... au chocolat!

Apres la celebration du rire a la Mori Tower, la production d'endorphines semble decidemment etre a l'honneur a Tokyo avec cette fois-ci, l'exposition Chocolate donc - sous la direction de Naoto Fukasawa- ou comment nous faire envisager le compagnon de nos cafes sous un jour nouveau .

"It's about seeing the world through chocolate—together": tel est l'allechant programme qui, grace a des installations, videos, sculptures en rapport avec le petit carre noir, ne devrait pas vous laisser sur votre faim (comment ca elle etait facile?).

En tous cas, voila une sympathique facon de faire un pied de nez aux regimes de printemps prones par nos mags preferes, meme si rien ne laisse penser qu'il y a une degustation prevue avant la sortie (fort heureusement, Midtown compte quelques bons chocolatiers ...).

A noter, pour ceux a qui rien n'echappe, vous avez sans doute vu que quelques fashion produits chocolates d'Issey Miyake etaient deja disponibles autour du site et bien sur, a la boutique Please Pleats de Midtown.

Toutes les infos en anglais sont ici.


Photo credit

Libellés : , , ,

vendredi, avril 20, 2007

Plus jamais

Forte de ma premiere experience de "cobaye pour cours d'anglais deguises", j'ai decide de prendre mon deuxieme cours a ABC cooking en japonais cette fois-ci.

Deja, je fais une parenthese pour dire que, exactement de la meme facon dont je me moque de mon Homme qui croit que Seven Eleven est une chaine japonaise, je pensais sincerement que ABC cooking etait uniquement present a Tokyo.

Heureusement que mes amies blogeuses ET patissieres sont la pour m'ouvrir les yeux et me faire remarquer que la meme chaine existe a Paris.

Donc me voila en piste pour un deuxieme tour.

Du point de vue culinaire uniquement, nous avons fait un pain au cafe au lait/chocolat, qui ma foi, etait fort bon au breakfast suivant. La dessus, rien a dire (la photo c'est MON pain, oui madame).

Le probleme, c'est que, meme a Midtown, ABC cooking reste le "Nova de la cuisine ": comprendre, il vous faudra interagir avec les gens qui vous servront de teammates et vous attendre au meilleur comme au pire.

Alors, je sais, j'avais deja rale sur mes precedentes voisines de cours, un peu trop sociables a mon gout mais je retire tout ce que j'ai dit... j'avais somme toute passe un bon moment la derniere fois.

Cette fois ci. je me suis retrouvee coincee avec des compagnes de fourneau a qui je n'avais strictement rien a dire (deux femmes au foyer d'un age respectable qui gloussaient comme des lyceennes a leur premiere soiree etudiante...) et je peux vous dire que le pain ayant besoin de plein de temps de cuisson, ce fut un grand moment de solitude que de se retrouver a trois autour d'une immense table blanche pendant deux heures et demi.

Heureusement, nous avions la professeur, qui a suivi en plus de sa formation de cuisiniere un training de "force de vente" niveau avance: elle n'avait de cesse de nous presenter tous leurs forfaits (et leurs fantastiques reductions) en demandant toutes les deux minutes "alors Mademoiselle, comment on fait, vous commencez quand?" ou "alors,c'est decide, vous vous inscrivez?"

Au bout de vingt minutes, mes voisines avaient craque et signe pour 36 cours de pain (?) a prendre sur deux ans, moi je tenais bon en m'inventant des sorties toilettes toutes les 5 minutes pour me plaindre a ma moitie qui m'attendait a la maison.

Bref, un deuxieme cours franchement decevant, mais je ne doute pas que si vous venez avec une copine (ce que j'aurais du faire),ou que vous tombiez sur des gens aux meme centres d'interet que vous, ca doit etre beaucoup plus sympa.

En revanche, soyez prets a endurer un lavage de cerveau sur les merites d'ABC cooking.

Et pous les lectrices qui me demandent la recette du Matcha Chiffon Cake, je ne peux pas la reproduire sur le site mais en revanche, on a jamais tue personne pour passer une recette par mail... va juste falloir que je la recopie!

Libellés : ,

mercredi, avril 18, 2007

Cours de cuisine a Midtown

La premiere fois que quiconque passe devant un centre ABC cooking (et dieu sais qu'ils pulullent a Tokyo), il ne peut, je crois, s'empecher d'etre etonne: ca ressemble a un aquarium blindes de filles en tablier.

Pour tout dire, je n'aurais jamais pense atterrir la jusqu'a ce qu'une collegue, a qui je confiais mon envie d'apprendre a faire de beau gateaux (pas QUE un gateau au yaourt ou sa variante fondant au chocolat) ne me donne l'adresse du site Le Cordon Bleu en me recommandant chaudement leurs cours.

Au prix du cours (la demi-journee, certes), je crois qu'il est plus rentable de devaliser carrement Pierre Herme at Aoki-san... surtout pour des debutants en la matiere comme moi.

J'ai donc cherche a plusieurs reprises des cours qui seraient plus adaptes a mon niveau/ ou je ne serais pas obligee de m'inscrire pour le trimestre voire l'annee et de payer 200,000 yen de droits d'inscriptions, et de fil en aiguille, je me suis retrouvee a penetrer dans l'aquarium du ABC International cooking de Midtown.

Ne me demandez pas comment ca s'est fait, mon esprit a deja oublie.

Toujours est-il que j'etais la, en presence d'un carton qui dit que je suis bien inscrite pour le cours de lundi, 20 heures, auquel il faut que je me rende avec : mon tablier (facile, on m'en a offert un il y a 6 ans...japonais en plus), un torchon (jusque la tout va bien) et ...des chaussons...(mais heureusement, il y a un Muji a cote ou on peut acheter ces bestioles la).

A Midtown, et seulement la apparemment, des cours sont proposes en anglais.

Apres avoir longuement hesite, je me suis souvenue que je ne savais pas tres bien dire "deglacer" ou "reserver" en japonais, et a la reflexion, je ne sais meme pas dire "monter les blancs" ou "beurrer un plat".

Donc anglais ce sera.

Premier probleme: je comptais m'y presenter avec ma moitie, jusqu'a ce que je lise le formulaire d'inscription " Only girls in the fourth grade or higher are allowed to participate. "

Bon...Donc la cuisine est reservee aux femmes ici.

Pas franchement nouveau mais je vais devoir passer outre mon instinct feministe qui se rebelle sur ce coup la.

Mais apres tout, y a bien des karaokes reserves aux femmes, n'y voyons pas la (qu') une facon de les renvoyer a leurs fourneaux mais plutot une espece de divertissement girly supplementaire.

L'heure convenue, je m'y rends donc toute fierotte dans mon tabllier (et consciente que la moitie de Tokyo peut me voir dans cette tenue), on m'assigne une table et petit a petit, le groupe se forme.

Et la, surprise.

Vu l'emplacement, je m'attendais a une horde de femmes aux foyers americaines ou francaises (quoique, en y reflechissant bien, elles doivent deja savoir cuisiner et ont sans doute autre chose a faire entre 20 heures et 22 heures) mais pas du tout.

Sur 6 il y avait 4 japonaises, une taiwainaise et moi.

La raison a ce que des japonaises prennent des cours en anglais, je ne l'ai compris que plus tard, quand j'ai recu 4 cartes de visite a la fin du cours et des invitations pressantes a se revoir en dehors...

En gros, certains vont chez Berlitz pour pratiquer l'anglais, d'autres vont aux cours de cuisine: c'est sans doute aussi cher mais au moins, on repart avec un gateau a la fin de la seance, pas bete!

Mieux, deux de ces japonaises etaient deja apparemment super douees en cuisine.

Dont ma teammate (parce que les cours, c'est par deux).

La je me suis dit qu'il valait mieux que je continue de lui parler en anglais si je ne voulais pas qu'elle me tronconne pour:
1/ ne pas rentabiliser son cours de langue
2/ etre aussi nulle pour transferer des blancs en neige.

Mais revenons a nos marmitons. ABC a un systeme de cours aussi limpide que les premieres pages du Pendule de Foucault, cours qui apparaissent au moins aussi chers que le pendule lui-meme.

Suffit de ne pas se laisser impressionner.

En fait, leur souci etant de recruter un max, surtout en ces debuts de Midtown, ils offrent donc des campagnes fort allechantes.

En ce moment, le cours de "macha chiffon cake" est a 500 yens (pour les francais qui ignorent ce qu'un chiffon cake est, c'est un espece de gateau spongieux dont je ne connais pas le nom moi-meme a vrai dire), et d'apres ce que j'ai compris, le deuxieme cours d'essai serait offert...

Je rempile donc pour une session "fabrication de pain" tres bientot.

Apres, les cours reviennent environ a 4000 yen la session si j'ai bien compris, si on beneficie d'une "campagne" genre "droits d'inscription offerts" (= tout le temps, comme les clubs de gym?)

Bref, si vous recherchez des cours super bon-enfant debutantissimes pour vous faire des copines jap qui parlent anglais, l'endroit semble parfait.

Quant a moi je crois que je vais arreter la mes velleites patissieres pour le moment, meme si le matcha cake etait fort bon, merci.



Toutes les infos sur ABC cooking ici.

Libellés : ,

mardi, avril 17, 2007

Midtown part 2

Finalement, j'ai pu trouver le temps de ma balader encore une fois a Midtown ce week end.

Pas trop de monde (enfin, une bonne demi heure de queue pour prendre un gouter a Toraya neanmoins) et de bonnes et de moins bonnes suprises.

Je commence par la moins bonne. Le Suntory Museum.

Jolie entree, paumee au milieu de Midtown, quasi personne un samedi apres-midi: c'est louche!

Et pour cause, pour 1000 yens, on a le droit a une expo grande comme deux salles du musee de Ueno (deja pas le Louvres a la base...)

La scenographie est basique basique...normal, vu que la plupart des pieces doivent sans doute etre conservees dans la penombre.

Au fait, je ne vous ai meme pas dit ce qu'on y presentait.

Au menu de l'exposition "IWAI: Arts of Celebration": des habits festifs, de la vaisselle, des paravents... un bric a brac avec un (tres) mince fil conducteur.

Je comprends mieux pourquoi cette expo n'a pas attire les foules : peut-etre que les reviews japonaises (que je n'avais pas lues) etaient bof bof.

Esperons que l'expo suivante sera plus convaincante, meme si l'espace en lui-meme reste petit.

Le site est la en tous cas.

En revanche, le site 21_21 Design Sight de Tadao Ando etait bien plus blinde et plus interessant.

L'architecture deja, qu'elle plaise ou pas, ne laisse pas de marbre.

Le theme de l'expo d'ouverture etait les differentes realisations du Maitre (qui etait la en personne, souriant, a signer des autographes) et le travail dont on ne voit que l'aboutissement alors qu'il a implique des mois de reflexions et les efforts de centaines de travailleurs sur le terrain.

En soi, le theme etait donc attrayant (pour peu qu'on apprecie l'oeuvre de Tadao Ando) mais apres, je pense qu'il fallait etre un peu plus architecte que moi pour saisir toute la complexite des maquettes en polystyrene et des differents croquis.

Et puis trop de monde tue le monde, je n'ai pas eu le courage de m'attarder sur toutes les pieces ni de faire la queue pour la representation de William Forsythe dans la piece a cote.

Mais je realise que ce feedback tourne de plus en plus au negatif alors que le simple fait de voir Ando sensei en chair et en os justifait deja a mon sens cette visite.

Bref, un site sur lequel je reviendrai et que je vous conseille pour le coup d'oeil.

Le site de l'expo


Le copyright de la photo de tadao ando est attribue cette fois ci a Martin Webb.

Libellés : , , ,

vendredi, avril 13, 2007

Shiespa de nuit

Il y a quelques temps je vous avais parle du spa Shiespa, que je recommande chaudement.

Et bien j'ai trouve encore mieux: Shiespa de nuit.

Voyez-vous, le probleme est que le week-end, les salles de relaxation ont tendance a etre bondees (prevoir de s'inscrire pour son tour deux heures a l'avance), impossible de booker un massage pour le quart d'heure suivant etc...

Alors que apres 23 heures, plus ce souci.

Le truc de dingues, c'est que ca reste anime toute la nuit, pas de crainte donc de tomber dans un endroit totalement desert ambiance "ils m'ont oubliee a l'interieur?".

D'ailleurs, on se demandait vraiment qui etaient les filles (hormis nous) qui allaient au spa un lundi soir entre 11 heures et 4 heures du mat. Mais il y en a.

Globalement, si vous arrivez apres 11 heures, tout fonctionne encore sauf le restaurant et le sky bar (ca c'est dommage).
Notez aussi que les massages de pied ne se font plus, seul l'etage des soins propose des massages (complets donc beaucoup plus chers). Je crois egalement qu'il y a un supplement si vous arrivez carrement apres minuit.

Mais franchement, pour glander dans les rotenburos entre copines comme si c'etait des bains prives, ca vaut le coup.

Idem pour les salles de relaxation sur pierre chaude: la moins hardcore est ideal pour un papotage girly non stop en toute intimite (meme si il y a des gens, on se trouve toujours une salle tranquille).

Et moins de risques de tomber face a face a poil avec vos collegues de boulot egalement (deja teste pour vous, pas top agreable).

Benefice supplementaire: on va se coucher direct, pas besoin de se remaquiller etc.
Une douche et au lit.

Seul conseil: evitez de vous lever le lendemain comme moi a 7 heures et demi parce que c'est ideal pour dormir debout toute la journee.


NB Shiespa est ouvert toute la nuit jusqu'a 7 heures du matin (ca reprend a 11 heures).

Libellés : ,

mercredi, avril 11, 2007

Cap et Pep a Tokyo

Pour les fans de Cap et Pep en manque de leurs bestioles favorites, les voila de retour a tokyo du 11 au 24 avril chez Isetan Shinjuku (au premier etage), pour une expo inedite "A round world" en collaboration avec Vogue Nippon.

Le concept? Comme d'hab, des collaborations avec des marques bien implantees comme Lacoste ou des objets plus insolites.

Apparemment, certains (tous les ?) articles seront proposes a la vente en meme temps.

C'est le moment reve pour vous offrir un polo avec le crocodile chasse par nos amis virtuels !

Bref, si vous etes dans le coin a ce moment la, voila une occasion de plus d'assouvir votre besoin de petits (ou de gros) gadgets fashionesques.

Photo copyright

Libellés : , ,

lundi, avril 09, 2007

Tokyo Midtown part 1

Vendredi soir, je suis finalement passee voir Midtown.

Aucune excuse pour ne pas y etre allee plus tot, mais voila ce retard enfin rattrape.

Et contrairement a ce que l'on peut lire de part et d'autre sur le net, j'ai beaucoup aime le concept.

Deja, je trouve l'architecture bien plus reussie que celle de Omotesando Hills (pas tres dur cela dit...). Meme si la tour manque un peu de lumiere, les materiaux donnent une atmosphere conviviale et on ne se sent pas totalement claustro.

Je n'ai pas encore eu le temps d'explorer plus que 3 etages mais je dois dire que je suis assez impressionnee:

D'abord, le magasin Restir avec son expo de 2.55 de Chanel a l'entree vaut le detour.

La mise en scene est certes pompeuse et un peu vaine, mais il faut avouer que la porte et l'atmosphere tres "club prive"font leur petit effet.

Et puis surtout, il y a l'etage.

Dans un decor a la Velours (avec des couloirs et des salons prives) , un choix pertinent de fringues, bouquins, sous vetements coquins etc.

A mi chemin entre Loveless et Sonia Rikyel.

A l'interieur, j'ai plus ete marquee par le sous-sol que par les boutiques plus luxueuses des etages superieurs (lucien pellat-finet , chloe, Via Bus stop...) : bon, le Muji tant attendu ne tient qu'a moitie ses promesses (pas hyper grand et ne proposant pas grand chose qu'on ne puisse trouver dans les principaux magasins de la chaine), mais un nouvel Sadaharu Aoki a Tokyo est toujours une bonne surprise, comme l'est le Dean et Deluca (j'ai un faible pour cette epicerie, j'avoue) ou meme un simple Precce ouvert 24/24 (qui ne va plus avoir d'excuses pour ne plus ramener les courses a la maison ?).

Du coup, j'en ai meme profite pour m'inscrire a une lecon de patisserie en passant, compte-rendu mardi prochain sans doute!

Deuxieme bonne nouvelle, les boutiques ferment a 21 heures (peut etre seulement au debut ?) donc en y allant en soiree, on evite les foules eventuelles.

De plus, ils ont vraiment mis le paquet sur l'accueil, encore superieur aux standards japonais deja tres eleves.

Je sens que je vais vite y retourner, ne serait-ce que pour le Suntory museum, pas encore decouvert ou pour les autres espaces de design que je n'ai pas eu le temps de voir.

Libellés : , ,

jeudi, avril 05, 2007

Carte de transport pour visiteurs a Tokyo

Une des questions que les visiteurs en goguette a Tokyo me posent le plus est "Ya t-il une carte de transport valable une semaine/10 jours etc?"

La reponse est claire: non.

En revanche, apres l'arrivee de PASMO, les Japan Rail ont fait un veritable effort et dorenavant, le touriste tokyoite pourra acheter sa carte SUICA & N'EX a l'aeroport.

Le principe: pour 3,500 yen (soit un peu plus que le prix d'un aller simple en Narita Express), on recoit une carte Suica rechargeable de 2000 yen (dont 500 de caution), utilisable sur tout le reseau train/metro/bus depuis le 18 mars ET un aller-simple (en Narita Express donc) pour la capitale.

C'est pas le bonheur ca?

Alors bien sur, la question qu'on se pose tous (= que je me pose) c'est: dans ce cas, est-ce que les residents peuvent aussi l'acheter chaque fois qu'ils reviennent a tokyo ?

Le site precise seulement que cette carte n'est valable que pour les titulaires d'un passeport non japonais donc le doute subsiste.
J'imagine neanmoins que JR est assez intelligent pour l'avoir aussi restreinte aux detenteurs d'un reentry permit.

Quelqu'un a deja essaye?

Toutes les infos en anglais ici.

Libellés : ,

mercredi, avril 04, 2007

Le Kit Ipod + Nike

Bon bon je sais, ca faisait des mois qu'il fallait que je l'essaie ce fameux kit Nike dont mes copines blogueuses francaises avaient profite en avant premiere.

Mais avec le retour de l'hiver, le running a cede sa place au yoga + piscine et je ne m'en suis plus trop souciee.

Aujourd''hui, le printemps n'est de retour qu'un jour sur 10 mais je ne doute pas qu'il finisse par s'installer aussi j'ai repris l'entrainement avec mon nouvel ami.

Pour ceux qu' ne connaitraient pas (il y en a ?) la bete est en deux parties: un recepteur qui se plugge sur un Ipod nano d'un cote (empechant de mettre la housse, hyper pratique), et un emetteur (une puce) qui est cense se mettre dans des chaussures Nike avec un trou prevu a cet effet, mais qui marche fort bien si on se contente de l'accrocher a ses lacets grace a un astucieux systeme de clip.

Donc on "commence la seance", une voix nous informe que tout va bien, la seance est commencee (je n'avais pas prepare d'objectif ou de distance speciale pour la premiere fois) et on court, ca reste le but du truc quand meme.

Observation numero 1: contrairement a ce que j'ai deja entendu, ca ne change pas le rythme de la musique pour l'adapter au votre (avouez que ce serait dur quand meme).

Observation numero 2: on ne peut apparemment pas changer de playlist sans "interrompre la seance". C'est con, j'ai pas forcement besoin de m'arreter pour apuyer sur deux boutons vu mon rythme de course fulgurant.

Observation numero 3: je croyais que la voix continuerait de parler (genre "vous avez couru 1 km, encore 18 autres") mais bon, ca c'est peut etre seulement quand on rentre des seances avec objectifs nan?

Observation numero 4: ca marche donc sur un treadmill, j'avoue que j'avais un peu peur que ca ne marche que si on avalait vraiment du kilometre.

A la fin de la course, j'arrete le tout consciencieusement et je compare avec ma machine.

Les deux sont a peu pres d'acc sur le temps couru, jusque la tout va bien.

Sauf que la ou ma machine me donne 6,5 kilometres parcourus et 300 kilometres brules, mon kit Nike me donne 8, 7 km (ah quand meme) et plus de 400 calories: va falloir se mettre d'accord.

Sachant que j'avais rentre mon poids dans mon Nano (le prochain qui me l'emprunte dorenavant, je le tue), je fais semblant de croire que c'est mon kit qui a raison. Mais la difference est de taille quand meme, va falloir que j'elucide ce mystere.

EDIT: apparemment je ne suis pas la seule a voir ce probleme

Une fois rentree a la maison. j'ai pu synchroniser tout ca sur le site Nike sans encombres, et une fois au boulot (je regarde le midi quand meme, pas dans la journee rhooo pour qui vous me prenez) , plus rien: ma course avait disparu.

Y a donc encore du progres a faire dans la facilite d'utilisation ou bien j'ai loupe un truc.

Bon, la semaine prochaine, j'essaie de me fixer un objectif voir si ca marche mieux et je vous fait un edit.

Libellés : , ,

mardi, avril 03, 2007

Le secret des japonaises

Je viens de trouver le secret des japonaises.

Alors bon, la premiere qui me dit que ca fait 3 ans qu'elle sait ca et que tout le monde est au courant je la strangule a coups de lanieres de Louboutin, mais pour ceux qui n'ont pas "tout vu vu tout connu", voici ma trouvaille de la semaine (n'est pas early adopter qui veut hein, je fais de mon mieux) .

Depuis des annees ici, je me demande toujours comment les japonaises font pour etre manicurees si parfaitement non stop.

Je ne parle pas des shibuya girls aux faux ongles, ca c'est trop facile.

Non, je parle de mes collegues de travail par exemple, de vraies femmes qui prennent le metro, tapent sur leur clavier d'ordi et vont au sport apres le boulot, voire a la piscine.

Au depart, je devais endurer les jeremiades de l'Homme de la maison des que je sortais le vernis/dissolvant (ca sent mauvaaaaaaaaaaaais), donc tous les jours c'etait plus possible. La manucure de pro tenait bien un peu plus, mais une heure tous les 4-5 jours, ca devenait difficile a gerer aussi.

Et la j'ai decouvert le Biogel.

En France, je crois que le truc equivalent s'appelle le Calgel, toutes les bonnes estheticiennes doivent connaitre depuis 15 ans j'imagine, mais moi, ca ne m'avait pas percute.

Le concept: en gros, a la place du vernis, on vous met un gel qui seche sous une lampe a UV (comme sur la photo).

Le choix de couleur, degrades, nuances est le meme, le brillant est top et l'on n'a pas besoin de poireauter 15 mn pour que tout seche apres la pose (la tete de la demoiselle quand je lui ai dit que je ne voulais pas sortir mon portefeuille toute seule pour ne pas abimer mes ongles, elle a bien rigole).

Le petit miracle, c'est que ce truc dure 3 semaines (en theorie, je vous tiens au courant). 3 semaines de fini impec, moi je dis oui.

Le deuxieme miracle c'est que contrairement a la resine, ca n'abime pas l'ongle (pas de poncage si j'ai bien compris, merci Marie-Line).

A Tokyo, apres un tour de pleins d'instituts, tous m'ont dit qu'avec cette technique ils ne pouvaient pas rallonger l'ongle, mais je sais de source sure que c'est techniquement possible (en France au moins).

Ca tombe bien puisque de toutes facons, un ongle est quand meme plus beau si il ne fait pas deux cm de long et qu'en plus, sous le gel, il pousse naturellement en continuant de respirer (enfin j'imagine).

Les points forts donc:

- des ongles super brillants dans toutes les couleurs possibles
- ne craint pas les coups, griffures, dissolvant etc
- tient 3 semaines
- l'ongle continue a pousser sans se casser etc

Les points faibles:
- compter une heure et demie pour la pose du gel (pour deux couleurs par ongle, genre french).
- il faut y retourner quand ca commence a devenir cradingue pour se le faire enlever (et refaire donc).
- et evidemment, tout ca a un prix: 13,000 yen en l'occurence chez Dashing Diva, aux alentours de 10,000 ailleurs.

Mais pour des ongles impec non stop, je signe!

Photo

Libellés :