<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d29144364\x26blogName\x3dThank+God+I+am+French+!\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/\x26vt\x3d-3508966307426110614', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

lundi, mai 28, 2007

UNIQLO encore....

Une amie m'a envoye ce lien sur la collec UNIQLO dont je vous parlais dans le post precedent.

Deja, ca reflete mieux ce que c'est.

Pour un peu, les visuels passeraient presque pour des Nike...

Mes preferes: le bas de sport dans un tissu juste parfait en couleur gris souris ou blanc et le sweat manches courtes en chine.

Et miracle, ils avaient ma taille dans celui de Shinjuku samedi... tout n'est donc pas perdu les amis.

Libellés : , , , ,

jeudi, mai 24, 2007

La Very Bonne Nouvelle: Yoga line chez Uniqlo

Les amis, je crois que je tiens un scoop: le PDG de Uniqlo lit mon blog.

Je ne vois que ca comme explication.

Je vous raconte.

Hier soir, je passe par hasard devant le Uniqlo de Shibuya, et vu qu'il est 19h30 et que c'est bien connu, je n'ai rien de mieux a faire a 19h30, je m'aventure a l'interieur.

Bon Uniqlo, je recapitule pour ceux qui n'ont pas suivi, au debut j'etais moyennement chaude, puis j'ai vu leurs cachemires, leurs slims, la robe de ma collegue (introuvable d'ailleurs) leur developpement a NY et tres bientot en France et depuis je ne peux m'empecher de rentrer voir si il y a quelque chose d'interessant.

En general, je n'achete rien et je repars frustree de ne pas comprendre la raison de leur succes.

Mais hier soir, je suis tombee en admiration (n'ayons pas peur des mots) devant leur ligne de yoga.

Bon, je dis yoga parce que je suis egocentree mais ca peut servir a n'importe quel sport en salle voire en exterieur en fait.

La ligne est declinee en 3-4 bas, des tshirts, des sweats, le tout dans des tissus "dry" prevus pour le sport et dans des matieres super douces.

Les couleurs et les coupes sont Mc Cartneyisantes a fond, tellement que je me demande comment ils vont eviter le proces pour plagiat, mais c'est une autre histoire.

Et le miracle de l'histoire c'est que chaque article est a 2,000 yen maxi.
Si ils avaient fait des sacs de yoga en plus j'embrassais le directeur de la boutique.

Deja, je faisais litteralement des bonds devant le lineaire, multipliant les aller retours a la cabine d'essayage et me faisant violence pour ne pas prendre chaque article repere en 3 couleurs.

Bon, autant vous prevenir tout de suite, la collec est sortie avant-hier et deja, le XS est hors jeu, le S en voie d'etre sold out bientot et le M limite dans les bonnes couleurs.

Reality check number 2: pour 2,000 yen, la matiere ne peut pas etre digne d'un top Nike, donc je ne garantis pas que ma nouvelle garde robe yogesque survive au-dela du premier lavage.

Et puis bon, soyons francs, j'ai essaye un bas qui faisait un peu cheap une fois porte (coupe moyenne, tissu un chouia brillant), donc l'essayage avant achat est de mise.

Neanmoins, je me suis quand meme lachee (enfin une lachade chez Uniqlo, ca revient a moins de 10,000 yen, on va pas hurler non plus), et je suis repartie avec LE pantalon de yoga blanc que je cherchais depuis des lustres (introuvable, meme en France) et une bonne provision de tops et petits sweats.

Bref, foncez-y, des demain y aura plus rien !!

Le site (pas top leur site hein, ca ne met pas du tout en valeur les articles, on se croirait a la Redoute), bref, le site est la quand meme.

Libellés : , , , ,

mardi, mai 22, 2007

Ryokan de luxe: Sora

Reprenons notre tour des ryokan de luxe au Japon.

Ce week end, c'est a Izu que je me suis rendue, Shuzenji plus precisemment, petite ville de predilection de l'ancien president Chirac et seul endroit au Japon sans doute ou vous verrez des photos de Bernadette en chemisette accompagnant un Jacques et son eventail dans les boutiques locales !

Plus serieusement, si Shuzenji est si populaire, ce n'est pas QUE pour la ville et ses temples et autres petits magasins kawaii, mais aussi pour le magnifique ryokan Asaba et sans aucun doute, pour son voisin dont je souhaite vous parler aujourd'hui: Sora.

Idealement situe juste un haut d'une mini colline, si le batiment ne vaut pas Asaba, l'entree de Sora n'en est pas moins impressionante.

Un joli jardin avec un bassin a carpes accueille les visiteurs.
Le personnel est comme il se doit au Japon: agreable et prevenant.

Un welcome juice vous sera offert avant de vous mener a votre chambre, spacieuse et depouillee.

Neanmoins, vous ne manquerez de rien: salle de bain avec bain donnant sur la vallee et toilettes dans la chambre bien sur, tele grand ecran, les basiques quoi.


Passons a la raison qui nous amene ici: les bains.

Pas moins de 4 types de bains differents ici, dont celui pour lequel Sora est connu: le rotenburo lumineux, ma foi fort joli de nuit.

Les bains les plus beaux ne sont pas hyper spacieux mais on ne se marche pas dessus non plus.


Neanmoins, ce sont les bains prives les plus sympas: bien isoles, grands et pile poil en face de la vallee.

A tester absolument si vous y allez.

Grace a cela, je ressors de ce week-end avec des pieds que Bastien Gonzalez ne saurait renier et je fais des nuits de 12 heures (a moins que ce soit l'alcool de hier soir ca, suis pas encore sure).

Bref, les onsen tiennent leurs promesses.

Deuxieme highlight du sejour: la gastronomie.

Puisque nous ne sommes pas loin de la mer, les plats sont essentiellement marins.

Ils sont comme il se doit d'une finesse et d'une sophistication incomparee hors cuisine kaiseki, mais surtout, la, ils ne s'arretent plus... si bien que j'ai crie pitie trois plats avant le dessert.

C'est bien simple, le menu est le plus long de loin que je n'avais jamais vu.

Et pour ceux qui auraient peur de s'ennuyer le soir, il y a une masseuse (j'ai pu tester mon premier lomi lomi, un massage hawaien vigoureux fort plaisant) et meme la possibilite de faire venir des geisha pour la modique somme de 24,000 yen les 2 heures ou une "companion" (que quelqu'un m'explique le sens de ce terme, j'ai peur de mal comprendre) pour moins de 20,000 yen.

Une chose est sure: les heures filent a grande allure dans un tel cadre.

Ah oui, j'allais oublier: le prix ? Ah ca, j'ai la chance d'avoir des amis genereux donc je ne saurais vous le dire (n'allez pas vous imaginer quoi que ce soit hein, des amis ont a dit, pas UN ami, rhoooooooo) mais de toutes facons, quand on aime les onsen, on ne compte pas.

Libellés : , ,

mercredi, mai 16, 2007

Teste pour vous: le reiki

Non, non, ne partez pas a la seule lecture du titre,

Bon deja, pour ceux qui ne connaissent pas, le reiki, c'est ca.

Oui je sais, dit comme ca "pratique d'imposition des mains pour retablier les energies", ca fait au mieux New Age, au pire franche arnaque, voire secte pour les plus suspicieux d'entre vous (pour ne pas la citer, ma moman).

Mais bon, voila: une amie on-ne-peut-plus-la-tete-sur-les-epaules, ne jurait que par ca pour guerir ses migraines et m'a convaincue d'essayer qund j'ai a mon tour souffert de problemes completement psychosomatiques.

Son avis sur la question etait que, effet placebo ou pas, ses douleurs etaient reduites, voire aneanties quelques jours apres son passage chez le sensei et qu'elle ne voulait pas savoir si la cause de cette guerison etait psychique ou reikique tant que ca marchait.

Pourquoi pas en effet.

Ajoutez a ca que tant que je vis au Japon, j'aime essayer les pratiques locales (enfin, pas toutes hein, je ne vends pas encore mes petites culottes) et vous m'avez convaincue.

J'ai donc accompagne mon amie a Omori ou son maitre de reiki pratiquait, un peu inquiete sur mon sort, je dois bien l'avouer.

J'entre dans une petite salle proprette ou le maitre et l'assistant sont installes. J'explique mon probleme en japonais comme je l'avais fait sans resultat aupres de 3 medecins avant et je m'allonge sur la table toute habillee.

Le Sensei tourne autour de la table sans me toucher, installe des choses autour de moi et au bout d'un moment, je suis stupefaite: ca marche super bien... meme a distance je sens a fond la chaleur de ses mains sur mes pieds.

Je me retourne pour voir de mes yeux ce miracle et constate depitee que non, ce sont seulement des lampes qu'il a placees au dessus de mes pieds. Arf.

La seance dure environ une heure. Au total il ne touche que mes pieds et mes mains et me laisse avec un pansement sur chaque petit orteil (pour quoi ? mystere)

Apres une diatribe sur le fait que je ne devrais pas sortir avec des jeans taille basse (apparemment cest mauvais pour la sante, heureusement pour notre avenir reikique, la mode du taille haute revient en force), que je ne dois pas prendre de bains entiers mais seulement des jambes et que je peux me masser les orteils quand mon probleme refait surface (avouez que c'est super pratique, en reunion...), il ne m'en dira pas plus sur les causes ou la cure de mon mysterieux mal.

Neanmoins, je suis ses instructions a la lettre, m'achete les pochettes chauffantes qu'il me conseille d'appliquer pendant 15 jours sur mon corps et je finis par ne plus y penser.


Cette histoire s'est deroulee il y a plus d'un an maintenant.
Et effectivement, ma sante s'est amelioree par la suite, mais j'ai surtout attribue ca au cours normal de la nature plutot qu'aux vertus de Y. sensei.
Je ne l'ai d'ailleurs jamais revu.

Neanmoins, toujours selon mon amie, plusieurs de ses copines auraient vu une flagrante amelioration voire une guerison totale apres quelques seances avec lui.


Bon, pour l'adresse, ne cherchez pas, si je la mets en ligne, mon amie me tue mais si vous etes motives, je peux sans doute la donner par mail.

Si mes souvenirs sont bon, c'est 6000 yen la session et ce sensei pratique egalement l'accupuncture.

Et tant mieux si jamais ca "marche" pour vous...

Libellés :

lundi, mai 14, 2007

Reflexologie a Tokyo

Apres un cours de danse intensif et une soiree trop arrosee, prolongee jusqu'a une heure avancee de la nuit, je me suis reveillee dimanche matin (a 14 heures) moyennement en forme.

Pourquoi je vous dit ca ?

Parce que, n'ayant aucunement envie de bouger mon grassieux (sic) posterieur, je n'ai fait qu'accompagner l'Homme chez le coiffeur a 500 metres de chez moi.

Et a cote de son coiffeur, il ya un Queensway, oui oui, vous savez, le Mac Donald de la reflexologie qui fleurit autant que les Berlitz a Tokyo.

Je n'ai donc pas hesite. N'ecoutant que mon courage, je suis rentree pour un petit "Oil refresh massage" de 25 minutes.

Verdict?

Honnetement, vraiment meilleur que je ne le pensais.

Deja, une fois passee la devanture et la reception propres mais pas franchement glamour, on entre dans une piece a l'eclairage tamise (pour etre honnete, je craignais le neon a fond la caisse que les japonais aiment tant) et parfume d'une delicieuse odeur de spa, limite on se croirait en Thailande... (avec un effort d'imagination quand meme).

Bon il y a trois personnes mais ca reste supportable parce que spacieux et bien agence de facon a ce que vous ne voyiez pas la tete du voisin.

L'accueil est entierement en japonais bien sur mais il y a quand meme les rituelles questions (avez-vous de l'allergie blabla) en anglais. Et avouez que pendant un massage, on n'a pas besoin de beaucoup parler.

La (plus si jeune que ca) masseuse arrive donc avec son bain de pieds portatifs, et procede au massage, non sans m'avoir mis un coussin chaud autour du cou (option qui coute 500 yen et dont je ne vois pas trop l'interet mais soit) et m'avoir completement allongee.

Et bien, je dois avouer qu'elle s'en est franchement pas mal tiree.
Le massage des mollets etait un pur delice, celui des pieds se tenait pas mal non plus et a permis de ressuciter mes pauvres bouts de chair qui, a force de passer des Repetto (plates) au Jimmy Choo (hautes) tiraient sacrement la tronche.

25 minutes pour un chouia moins de 3500 yen, ca reste le Japon mais c'est raisonnable.
Si vous ne savez pas quoi faire un dimanche apres-midi, ca ne se refuse pas.



Le site (en japonais) pour trouver le plus proche de chez vous.

Libellés : ,

vendredi, mai 11, 2007

Des terrasses de Tokyo

Le beau temps revient officiellement sur Tokyo (non, non, on ne raillera pas sur la pluie un jour sur deux) donc il va bientot etre temps de se mettre au soleil.
Quoi de meilleur que de siroter un verre ou de manger le soir au frais, sur une terasse.

Seulement voila, a Tokyo, elles se font vraiment desirer, surtout depuis que Las Chicas ET Hanezawa Garden ont ferme...

Voici donc une petite review (non exhaustive) de mes preferees dans mes coins de predilection, que je mettrai a jour au fur et a mesure que je retrouverai les endroits que j'aime (personne ne raille ma memoire vacillante, merci).

Bien sur, JE SAIS que je ne connais pas 1/100 des terasses de la ville, donc si vous en connaissez de chouettes, a l'ouest comme ailleurs, n'hesitez pas a me le faire savoir!

D'autre part, meme si certaines sont des dinosaures, archi connues par la plupart d'entre vous, tokyoites, gardez a l'esprit que ce blog est aussi a l'intention de nos amis francophones venus nous rendre viste et que, non, eux ne connaissent peut-etre pas Sign ou Casita...

Alors c'est parti.

EN JOURNEE

Les Must:

-J'en ai deja parle et meme si le lieu a change depuis (le nom m'echappe a l'instant mais ca tien du "sports cafe" si je ne m'abuse) la terasse de Laplace, quoique pas tres originale, n'en demeure pas moins un must. Ensoleillee, grande et a l'abri des voitures, performance rare a Tokyo.

-Pour une terasse HYPER ensoleillee (en plein cagnard...) a Roppongi Hills: deux restaurants juste a cote de la place de concert... faut juste que je retrouve les noms, on ne rigole pas.

-SIGN a Daikan Yama en face de la gare. La terrasse (qui a la particularite d'etre non fumeur) y est fort agreable pour observer le defile daikanyamaesque.

-XEX: en journee ou en soiree pour se croire a Bali (un peu du moins) au milieu de Daikan Yama.

-Anniversaire sur Omotesando pour voir et etre vu par les shoppeurs et les touristes.

-TY Harbor: un peu (beaucoup) au milieu de nulle part, blinde en general et plats pas forcement super raffines mais cet endroit a la merite d'avoir une grande terasse sur l'eau(un peu comme celle sur le canal vers l'Institut Francais, sauf que l'eau y evoque moins un egout geant...)

Les moins evidentes:

-Quelques places seulement mais la petite terrasse en face de Cabane de Zucca (pas le patissier, celle juste derriere) est pas mal isolee et assez sympathique.

-Cafe de F.O. B: Accessible par le deuxieme etage de Laforet (ou par la rue derriere), ce petit cafe sert des boissons et plats creatifs et offre quelques places en terasse idealement situees.

EN SOIREE

Les Must

-Casita, bon, tout le monde connait deja n'est ce pas ? et la terasse du Monsoon a cote, quelqu'un a deja essaye ?

-Laputa, meme combat.

-Crystal Lounge pour boire un verre dans un decor un brin grandiloquent.

Les moins evidentes

-Pour diner en ete, je trouve toujours que le Den
situe sur le toit du Parco est une bonne solution (en semaine plutot).
Joli decor, prix hypra raisonnables pour un izakaya de bonne facture.
Attention a bien penser a reserver la terasse toutefois.

Libellés : , , , ,

lundi, mai 07, 2007

Christophe Lemaire a Tokyo?

Christophe Lemaire lancerait sa ligne "LEMAIRE" en ouvrant une boutique a Tokyo.
Pour le moment je n'ai pas entendu plus qu'une opening party - ou le designer assurerait lui-meme la partie DJ - le 9 mai..., quelqu'un a des infos?

Libellés :