<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d29144364\x26blogName\x3dThank+God+I+am+French+!\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/\x26vt\x3d-3508966307426110614', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

mercredi, novembre 22, 2006

Tenzan, la montagne celeste

Ca y est, c'est officiel, il fait froid a Tokyo.

Et en plus, on a (encore) un jour ferie demain.
Soit deux conditions ideales pour aller faire un petit tour a Tenzan.

Tenzan, c'est a ce jour, LE spa (onsen/rotenburo) que je prefere a Hakone.

J'attends qu'une bonne ame me donne une meilleure adresse mais pour le moment, je ne peux que vous recommander cet etablissement.


En effet, le Japon a cet avantage incroyable d'etre une terre volcanique et donc d'avoir partout des sources chaudes en pleine nature.
Le Japon a en revanche, cet inconvenient incroyable d'etre peuple en majorite par des gens de plus de 60 ans ( si ce n'est pas encore tout a fait une realite, ca le sera bientot) et pour une raison qui m'echappe encore, ce sont surtout eux qui frequentent les dites sources chaudes.

Resultat, la plupart ressemblent, il faut l'avouer, a de sordides bains de maisons de retraite avec rampes anti-derapage, carrelage bleu comme chez ma grand-mere et tutti quanti.

Rien de cela a Tenzan, et c'est sans doute une des raisons de son succes.

Mode d'emploi:

-Prevoir sa journee.

-Arriver en debut d'apres midi (prendre un taxi depuis la gare parce que ca monte serieusement) et attaquer directement par les bains.

Pour les femmes il n'y a pas moins de 5 rotenburos differents.

Et meme si , il faut l'avouer, on se presse un peu parfois pour se faire une place, le site est vraiment tres beau.

A cote des rotenburos il y a un petit sauna, une salle de massage (eclairee au neon et avec plusieurs personnes dans la meme salle qui se font masser en tenue d'hopital, pour 4000 yen les 20 minutes- bon, voila qui pourrait etre ameliore) et surtout surtout, une grande salle de repos en tatamis (un peu prise d'assaut quand meme) face a la riviere.

Bref, de quoi y rester jusqu'a 19 heures facilement.

-Tenzan, c'est aussi 3 restaurants et je vous conseille le shabushabu apres les bains en bord de riviere, c'est juste delicieux.
-Rien ne serait complet au Japon sans une boutique digne de ce nom.
Ca tombe bien, ici vous pourrez acheter sachets de yuzu et autres accessoires pour transformer votre bain en onsen.

-Depechez-vous avant, au choix, d'affronter les embouteillages ou le dernier train (attention, il est tot) en direction de Tokyo, a moins que vous ne preferiez passer la nuit sur place (possible, mais jamais teste).

Et voila, rien ne peut plus vous atteindre, vous etes zen pour le reste de la semaine.

Toutes les infos ici
Pour ceux qui ne liraient pas le japonais, Tenzan se trouve a quelques minutes de la station Hakone Yumoto (et tous les taxis connaissent le lieu).

Libellés : , ,

mercredi, novembre 15, 2006

Uniqlo

Vous l'avez lu partout comme moi Uniqlo vient d'ouvrir son flagship store a Soho, New York.

Et si vous etes comme moi, Uniqlo est le magasin ou vous ne mettez (quasiment) jamais les pieds.

Une espece de Muji des vetements mais en couleurs et de moins bonne qualite (ne me regardez pas comme ca, j'ai teste une fois un truc avec un col en fourrure en magasin et les poils partaient deja avant meme que la veste n'atteigne la caisse - la pauvre n'a pas fait le trajet ce jour la d'ailleurs, bref).

Ou un American Apparel sans le style trash eighties.
Uniqlo, c'est donc le temple du vetement cheap, la Halle aux Vetements nippone.

Alors que les new yorkais s'engouent a ce point pour un magasin dans lequel je n'achete que mes pyjamas (les polaires les plus douces jamais vues a ce jour, hyper pas glamour mais quand on connait les maisons japonaises non chauffees, on comprend l'investissement) et que de surcroit ce soit Masamichi Katayama qui se colle a l'architecture, m'a laissee sans voix.

Bravant tous les risques, je me suis donc rendue une nouvelle fois dans la boutique en haut de Spain Zaka pour redonner une chance au produit.

Les polaires sont toujours la (je crois que je vais m'en racheter une avant que ne debute la saison du ski), ils ont une interessante cargaison de pulls basiques en vraie laine ainsi que des cachemires entre 6 et 8000 yen.

J'essaierai sans doute de m'en prendre un le mois prochain mais je doute que la qualite soit au rendez-vous pour ce prix (encore qu'il ne faut jurer de rien, cf les cachemires Zadig 5 fois plus chers qui partent en lambeaux au premier lavage).

A part ca, la marque fait quelques tentatives de cooperation avec des designers japonais (que je ne connaissais pas) et a des prix toujours incroyables pour le Japon.

Quasi impossible de repartir les mains vides de ce magasin (pour moi, ce sera une serviette de sport bien epaisse a 1500 yen).


Verdict: ce n'est pas encore le nouvel H&M, comme annonce aux New Yorkais, mais ca vaut sans doute le coup d'y faire un tour de temps en temps.
La photo vient du site de Jean Snow, qu'il veuille bien m'excuser de cet emprunt.

Libellés : , ,

lundi, novembre 13, 2006

Fidelio

Amis de l'Opera bonjour.

Bon je sais, Shinjuku, ce n'est ni le Palais Garnier ni meme Bastille et les representations a deux heures de l'apres-midi, ca peut decevoir MAIS, nous avons la chance d'avoir cet hiver l'unique opera de Beethoven, Fidelio (non, ce n'est pas QUE le mot de passe de Eyes Wide Shut), ET il reste encore des places a moins de 21,000 yen pour des jours autres que le mecredi a 14 heures (rappel: les francais de Tokyo n'ont PAS de RTT...) donc ce serait bete de zapper cette occasion.


Tip (copyright Mr Lung): prevoir les jumelles et le dictionnaire de kanjis pour lire les sous-titres en japonais si vous n'etes pas bilingue francais-allemand


Tip 2: si vous preferez l'italien, vous pouvez aussi voir le Barbier de Seville.


Tip 3: en mars, il y a un Madame Butterfly fantastique...je ne peux que vous le recommander.
Si il y a un opera a voir au Japon, je dirais que c'est celui-la.

Libellés :

mardi, novembre 07, 2006

Kyoto en Automne

Non, non Mademoiselle n'a pas encore pris sa retraite blogale... je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas mais je suis encore la.

C'est juste que, en bonne tokyoite et comme 130 milions et quelques de japonais, j'ai profite de ce week-end de 3 jours pour m'echapper, destination Kyoto.


Bien sur, tout etranger au Japon qui se respecte est deja alle a Kyoto 4 fois au moins et menace de vous assomer a coup de shamisen si vous essayez de l'emmener une fois de plus au Pavillon d'Or ou a KyoMizu Dera, et surtout pendant un long week-end (ou si l'on considere la foule, le concert de Madonna fait figure de petite reunion entre amis a cote des monstres culturels kyotoites).

Je vous rassure, il en va de meme pour moi.

C'est pour ca, que, armee de mon Madame Figaro du mois dernier, je me suis concoctee un petit programme "Kyoto hors des sentiers (re)battus" a partager avec vous.


La premiere etape tient compte de la saison, bien evidemment.


Dans deux semaines, les feuilles tourneront au rouge flamboyant et apparemment, LE spot ou etre a ce moment la est le temple Manshuin et ses jardins. Bon, pour moi c'etait rate (trop tot), je n'ai pas pu profiter du spectacle promis, en revanche, le temple quoique un peu plus a l'abandon que les autres, est chaleureux et pas trop frequente.



Deuxieme et troisieme etapes (pas forcement dans cet ordre) aux sanctuaires de Shimogamo et de Kamogamo, mignons a souhait, et parfaits pour ma quete de jolis mamori (Madame Figaro avait justement une serie sur les mamori humoristiques...je n'ai pas resiste et je suis partie a la chasse dans les temples indiques) .


Quatrieme stop au temple du Phoenix, ou plus precisemment, dans la ville de Uji, la ville du the comme chacun sait ou l'on peut siroter un veritable matcha et des dango dans un petit jardin digne de tous vos fantasmes japonisants.


Mais LE coup de coeur pour moi aura ete la balade d'automne entre Kibune et Kurama.

Kibune est un petit village au bord de l'eau, malheureusement egalement en bordure de route de montagne mais charmant au demeurant. Les restaurants de nourriture zen ou kaiseki tous plus chers les uns que les autres s'alignent le long de la riviere.

Passer votre chemin, faites taire votre estomac et empruntez le petit pont.

La preparez vous a grimper un denivele de quasiment 600 metres dans la foret. C'est beau mais c'est aussi sportif...ne vous laissez pas impressioner par les randonneurs qui viennent d'en face.

Arrive en haut, vous serez recompenses par la descente (quand tous les autres ont pris le cable car de l'autre cote et sont, eux, en train de grimper... vous criez enfin victoire) parsemee de petits temples et sanctuaires en plein coeur de la foret.

Oubliez le cable car (vous n'en etes plus a quelques minutes de marche pres...) et profitez jusqu'au bout.


En bas, a Kurama, les restaurants sont moins tapes a l'oeil mais aussi moins chers.

Vous pouvez enfin l'apprecier votre tofu tant merite et repartir dans un train ou les sieges sont installes en face des vitres, pour ne rien perdre de la vue superbe de la foret.

Toutes les infos pour y aller sur wikitravel.

Enfin, pour ceux que la vue de la nature fait fremir, je vous propose d'aller faire un tour du cote de Sanjo, pour admirer la magnifique boutique Paul Smith (meme sans etre un adepte de la marque, elle vaut le detour) ou toutes les autres petites boutiques, souvent neuves et vraiment bien mises en valeur.

Au passage, prenez un morceau au delicieux Social Design Cafe en terasse, si vous avez de la chance d'avoir du soleil.


Mais depechez-vous, d'ici trois semaines, les feuilles rouges seront par terre...

Les photos appartiennent aux sites en liens.

Libellés :