<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d29144364\x26blogName\x3dThank+God+I+am+French+!\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://coolhunterwannabe.blogspot.com/\x26vt\x3d-3508966307426110614', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

mardi, novembre 07, 2006

Kyoto en Automne

Non, non Mademoiselle n'a pas encore pris sa retraite blogale... je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas mais je suis encore la.

C'est juste que, en bonne tokyoite et comme 130 milions et quelques de japonais, j'ai profite de ce week-end de 3 jours pour m'echapper, destination Kyoto.


Bien sur, tout etranger au Japon qui se respecte est deja alle a Kyoto 4 fois au moins et menace de vous assomer a coup de shamisen si vous essayez de l'emmener une fois de plus au Pavillon d'Or ou a KyoMizu Dera, et surtout pendant un long week-end (ou si l'on considere la foule, le concert de Madonna fait figure de petite reunion entre amis a cote des monstres culturels kyotoites).

Je vous rassure, il en va de meme pour moi.

C'est pour ca, que, armee de mon Madame Figaro du mois dernier, je me suis concoctee un petit programme "Kyoto hors des sentiers (re)battus" a partager avec vous.


La premiere etape tient compte de la saison, bien evidemment.


Dans deux semaines, les feuilles tourneront au rouge flamboyant et apparemment, LE spot ou etre a ce moment la est le temple Manshuin et ses jardins. Bon, pour moi c'etait rate (trop tot), je n'ai pas pu profiter du spectacle promis, en revanche, le temple quoique un peu plus a l'abandon que les autres, est chaleureux et pas trop frequente.



Deuxieme et troisieme etapes (pas forcement dans cet ordre) aux sanctuaires de Shimogamo et de Kamogamo, mignons a souhait, et parfaits pour ma quete de jolis mamori (Madame Figaro avait justement une serie sur les mamori humoristiques...je n'ai pas resiste et je suis partie a la chasse dans les temples indiques) .


Quatrieme stop au temple du Phoenix, ou plus precisemment, dans la ville de Uji, la ville du the comme chacun sait ou l'on peut siroter un veritable matcha et des dango dans un petit jardin digne de tous vos fantasmes japonisants.


Mais LE coup de coeur pour moi aura ete la balade d'automne entre Kibune et Kurama.

Kibune est un petit village au bord de l'eau, malheureusement egalement en bordure de route de montagne mais charmant au demeurant. Les restaurants de nourriture zen ou kaiseki tous plus chers les uns que les autres s'alignent le long de la riviere.

Passer votre chemin, faites taire votre estomac et empruntez le petit pont.

La preparez vous a grimper un denivele de quasiment 600 metres dans la foret. C'est beau mais c'est aussi sportif...ne vous laissez pas impressioner par les randonneurs qui viennent d'en face.

Arrive en haut, vous serez recompenses par la descente (quand tous les autres ont pris le cable car de l'autre cote et sont, eux, en train de grimper... vous criez enfin victoire) parsemee de petits temples et sanctuaires en plein coeur de la foret.

Oubliez le cable car (vous n'en etes plus a quelques minutes de marche pres...) et profitez jusqu'au bout.


En bas, a Kurama, les restaurants sont moins tapes a l'oeil mais aussi moins chers.

Vous pouvez enfin l'apprecier votre tofu tant merite et repartir dans un train ou les sieges sont installes en face des vitres, pour ne rien perdre de la vue superbe de la foret.

Toutes les infos pour y aller sur wikitravel.

Enfin, pour ceux que la vue de la nature fait fremir, je vous propose d'aller faire un tour du cote de Sanjo, pour admirer la magnifique boutique Paul Smith (meme sans etre un adepte de la marque, elle vaut le detour) ou toutes les autres petites boutiques, souvent neuves et vraiment bien mises en valeur.

Au passage, prenez un morceau au delicieux Social Design Cafe en terasse, si vous avez de la chance d'avoir du soleil.


Mais depechez-vous, d'ici trois semaines, les feuilles rouges seront par terre...

Les photos appartiennent aux sites en liens.

Libellés :

3 Commentaires:

Anonymous Anonyme a dit ...

L'automne Kyoto est amour vraiment bel Kyoto d'I.

1:03 PM  
Blogger Delphine a dit ...

Le temple Manshouin est une merveille idescriptible, mais le voir revêtu de son or et de ses rouges flamboyants va finir par relever du mythe... Tout vert pour moi aussi... aller... l'année prochaine on recommence.

7:59 PM  
Blogger hkocoon a dit ...

Bonjour Mademoiselle,
as-tu des suggestions de jolis ryokan/logements a Kyoto et alentours?
merci!!

5:07 PM  

Enregistrer un commentaire

L'adresse de ce post:

Créer un lien

<< Home